Boutique !

Histoire du Consentement

Par Maëlle Bernard

Broché (18,50 €)

Disponible sur Amazon, Fnac ou En librairie

Ebook (9,99)

Disponible ci dessous au format PDF

196 pages

En bref

« Si elle n’a pas crié, elle était consentante », « Après tout, c’est elle qui est montée dans la chambre », « Malgré ses 11 ans, elle n’avait qu’à résister si elle n’avait pas envie », « Elle portait une tenue provocante ».

Salopes, frigides, vierges chastes ou nymphes séductrices, la sexualité a été, pendant des siècles, l’unité de mesure définissant la valeur des femmes. Vierges, elles étaient contraintes de sauvegarder un hymen protecteur et valorisant. Mariées, elles étaient tenues de consentir au désir de leur époux. 

Le devoir conjugal a jalonné leur existence pendant presque deux millénaires. Leurs désirs ont été passés sous silence, leur consentement ignoré, leurs voix n’ont jamais trouvé d’écho : des siècles durant, leurs corps ont appartenu aux hommes.

Ce livre se penche sur l’intimité des femmes et des hommes du passé et tente de redonner une voix à celles qui en ont longtemps été privées dans l’Histoire.

Maëlle Bernard est historienne de la sexualité. Son travail sur le consentement à l’acte sexuel a reçu la mention spéciale du prix de la Société Française d’Études du XVIIIe siècle.

Presse

En cours…

Sommaire

I.

Viol et violences sexuelles dans l’Antiquité

Athènes et Rome

Le viol à Athènes

Le viol à Rome

II.

Les violences sexuelles au Moyen Âge

Le viol dans la littérature courtoise

Le viol en justice

Le viol de guerre ou la guerre de Cent Ans (1337-1453)

III.

L’encadrement de la garce au XVIIIe siècle

Le XVIIIe siècle et le célibat grandissant

Le sacrement du mariage ou la transformation de la fille en femme

Une vie amoureuse avant le mariage ?

Les ruses et méthodes masculines pour obtenir l’acte sexuel

IV.

Le tribunal du viol

Le viol, tableau d’un crime commun

Un crime reconnu mais difficile à prouver

La question du consentement des enfants

V.

L’Érotisation de la résistance féminine

et la suspicion du consentement

La résistance, un attendu pour prouver le viol

L’érotisation de la résistance féminine

La constante remise en cause de la résistance féminine

La culpabilisation de la victime

VI.

La sexualité dans le mariage : encadrement, obligation, plaisir

Une sexualité nécessaire et due : le devoir conjugal

Une sexualité fortement encadrée

La question du plaisir féminin et du consentement

L’adultère, seul épanouissement sexuel après le mariage ?

VII.

Lorsque les femmes désirent

La perception féminine de la relation sexuelle désirée

L’individu féminin, une figure passive

Des femmes à l’origine de la relation sexuelle : lorsque le désir féminin est clairement exposé

VIII.

De l’oie blanche à la criminalisation du viol,

 XIXe-XXe siècles

Les jeunes filles et la sexualité : la question de l’éducation

Voix féminines et vécus intimes

Le viol au XIXe siècle : continuité ou rupture ?

Quand le viol devint un crime

Épilogue

Extrait

En cours…